Il faut passer le cap des discours

Le blog

En privilégiant le circuit court et la vente directe à la ferme, Yannick Queguiner sait qu’il ne fera pas fortune avec son élevage de vaches normandes, mais il peut espérer maintenant vivre de sa passion suite à sa récente reconversion.

Il permet aussi aux consommateurs intéressés de réaliser des économies non négligeables tout en offrant des produits de qualité bien supérieure à ceux que l’on peut trouver dans la grande distribution.

Ne laissons pas le poids de la responsabilité de notre échec à accompagner nos agriculteurs dans la voie nécessaire de la modernisation sur les anciens gouvernements.
Attachons nous plutôt à trouver les nouvelles options qui permettront à ceux qui sont restés sur le bord du chemin à retrouver leur fierté d’exercer ce beau métier qui est celui de paysan.

Pour ce faire, nous devrons aussi tenir compte des exigences environnementales, que l’on ne peut plus comme naguère cacher sous le paillasson de l’ignorance.
Inspirons nous de tous ces formidables exemples de réussite en généralisant ce qui a déjà fait ses preuves.
Continuons à innover pour que notre agriculture retrouve ses lettres de noblesse en l’inscrivant dans le monde de demain.

Source : Public Sénat.
Intégralité de la vidéo : https://www.publicsenat.fr/…/avec-sonia-de-la-provote-138174

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply