Browsing Tag

marmande

Patrick Maurin marche encore, cette fois pour sensibiliser contre le suicide en agriculture. / Photo DR

Un élu marche contre le suicide agricole, de Marmande au Morbihan

Dans la presse

Patrick Maurin marche encore, cette fois pour sensibiliser contre le suicide en agriculture.

,

Conseiller municipal de Marmande entre Agen et Bordeaux, candidat sans étiquette aux dernières élections législatives, Patrick Maurin, 65 ans,  veut sensibiliser la population sur un fléau : les suicides dans le monde agricole.

Selon cet élu marcheur, qui doit rallier le Morbihan après un demi-millier de kilomètres, « les agriculteurs sont la catégorie socioprofessionnelle la plus à risque en matière de suicide.” Il cite des chiffres :  la surmortalité par suicide chez les agriculteurs est 20 à 30 % supérieure à la moyenne de la population.

Jusqu’aux portes du pouvoir

Lire la suite sur ladepeche.fr

 

Patrick Maurin reprend son bâton de pèlerin pour un périple de plus de 500 km qui le conduira en Bretagne

Patrick Maurin en marche pour les agriculteurs

Dans la presse

Après celle de 2016, l’élu marmandais repart pour une deuxième marche citoyenne et veut attirer l’attention sur le suicide des agriculteurs.

Jean-Christophe Wasner / Publié le .

Il était marcheur avant d’être En marche, dans le sillon d’Emmanuel Macron – peut-être est-ce lui qui a d’ailleurs donné des idées au député du Villeneuvois, Olivier Damaisin. Patrick Maurin remet le couvert : deux ans après sa première marche citoyenne qui l’avait mené de Marmande jusqu’à l’Assemblée nationale, le conseiller municipal marmandais repartira dimanche 23 septembre prochain sur les routes françaises. Depuis Gontaud-de-Nogaret, il ralliera cette fois-ci Sainte-Anne-d’Auray, dans le Morbihan, en Bretagne. Un périple de 540 km lors duquel il veut continuer à sensibiliser les Français aux suicides dans le monde agricole (lire ci-contre).

« Officiellement, un agriculteur se suicide tous les deux jours en France. Mais j’ai fait mes propres recherches : des morts d’agriculteur sont répertoriées comme des accidents alors que ce sont des suicides, cela ne fait aucun doute », affirme Patrick Maurin. Et s’il a décidé de partir de Gontaud, ce n’est pas un hasard. « J’y avais un ami agriculteur, mon meilleur ami, Christian Bouchet. Il s’est suicidé, il y a huit ans. Il était producteur laitier, mais il ne s’en sortait plus. C’est sa mort qui m’a fait prendre conscience de ce problème. Et si je fais cette marche, c’est en sa mémoire. »

Lire la suite sur sudouest.fr/