Vote du CETA, mon mécontentement…

Le blog

Avec son vote pour l’adoption du CETA, la seule constance dans l’activité du député de ma circonscription apparaît être son attachement viscéral à accepter tous les textes proposés par la majorité à laquelle nous savons qu’il doit son élection.

Ses électeurs en revanche en souhaiteraient beaucoup plus de sa part…

De la constance dans le présentiel sur ce territoire qu’il proclame haut et fort défendre, alors que chacun s’accorde à lui donner ce qualificatif si peu glorieux de député fantôme…

De la constance également dans le maintien en poste de ces collaborateurs… Après tout, ne figure t’il pas parmi les représentants de la nation qui ont consommé le plus d’attachés parlementaire ? que ce soit en local qu’en soutien direct à l’Assemblée nationale…

Il se dit être le défenseur d’une agriculture d’excellence… A t’il été au contact de tous ses producteurs en difficulté lors de la préparation de son rapport pour une agriculture durable pour l’Union européenne ? A t’il réalisé l’ampleur de la catastrophe à venir pour nos territoires ruraux s’ils devaient voir disparaître encore plus de familles, qui sont elles le véritable poumon économique de nos campagnes devant le recul de l’implantation industrielle.

Ce n’est pas par opportunisme que j’ai dénoncé au fil de mes marches citoyennes le péril en cours pour nos agriculteurs, aujourd’hui, chacun sait que plus d’un agriculteur se suicide tous les deux jours en France. Ma victoire est ici, dans la connaissance par le plus grand nombre de ce chiffre, pas dans mon autosatisfaction et l’entretien démesuré de mon égo…

Quelle a pu être ma déception lorsque j’ai eu pour réponse de mon député qu’il serait difficile pour les pouvoirs publics d’agir, que ces mêmes agriculteurs ne devaient leurs nombreuses difficultés qu’à eux même, à leurs incapacités à s’adapter aux évolutions de leur métier… Tant et tant encore à dire à ce sujet…

Ce même parlementaire se dit être le champion dans la promotion de solution innovante pour lutter contre la désertification médicale. Après sa présidence d’une commission d’enquête sur l’égal accès aux soins, quelles sont les avancements et retombées pour ses administrés ?

Tant d’errances, tant d’inconstance me pousse aujourd’hui à m’interroger sur sa capacité réelle à défendre les intérêts d’un territoire rural aujourd’hui en réel danger face aux agressions économiques et climatiques… Son vote récent pour le CETA n’est pas fait pour nous rassurer…

Quelle sera sa position au moment du vote du MERCOSUR ?

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply